Pigeon.fr, le site sur l'éloignement des pigeons, goélands, étourneau, mouettes, et autres oiseaux provoquant des nuisances avec les fientes corrosives

Pigeons des villes, pigeons des champs : un nuisible un peu envahissant !

 

D'où viennent les pigeons des villes ?

Comme chacun le sait les pigeons sont de grands voyageurs. C'est ainsi qu'ils vont des campagnes vers les villes en quête de nourriture et de chaleur l'hiver. De plus, la ville toujours grandissante s'étend progressivement sur les campagnes, allant finalement, d'elle-même, chercher les pigeons encore ruraux.

Les pigeonniers toujours en place sont encore bien remplis par les volatiles aux quatre coins de notre pays. D'ailleurs, une des recommandations pour limiter la reproduction et le développement des pigeons en ville serait de supprimer purement et simplement les pigeonniers dont certains sont, aujourd'hui, des monuments classés. Les défenseurs des pigeonniers et des pigeons voyageurs dits colombophiles réfléchissent à d'autres solutions pour préserver ce patrimoine devenu inestimable et pas moins important, à leurs yeux, que nos grandes cathédrales elles aussi menacées, mais par les déjections de leurs chers protégés.

Deux pigeons en villeLes pigeons de ville sont pour la plupart des pigeons bisets, on en dénombre 90 % de la population totale à Paris, puis vient le pigeon ramier pour 9 % et le pigeon colombin 1 %. On trouve également la tourterelle turque, elle fait son apparition plutôt dans les parcs, en milieu semi-urbain ou péri-urbain mais elle n'est pas classée comme nuisible en France.

Les pigeons bisets nichent principalement dans des cavités de bâtiments. Leurs populations sont dans certaines villes issues principalement voire presque exclusivement d'animaux d'élevage ayant échappé au contrôle de l'homme. Ceci est mis en évidence par leurs phénotypes variés qui reflètent fréquemment des caractères sélectionnés chez certaines races domestiques. L'usage domestique des pigeons existe dans deux cas :

  • pour l'activité colombophile, qui consiste à utiliser les pigeons pour leur qualité de voyageur, ils sont ainsi sélectionnés pour leur talent. Ils sont ensuite entraînés et lâchés à l'occasion de rencontre ou de concours d'association colombophile. Le premier arrivé a gagner ! (chez lui).
  • Pour l'alimentation car le pigeon est un met goûteux et recherché par certains amateurs culinaires. Il se prépare, le plus souvent, au four ou en cocotte accompagné de baies de genièvre.

Le pigeon ramier, de plus grande taille, niche plutôt dans les arbres des parcs et des jardins.

Les autres espèces de pigeons sont, elles, issues de populations sauvages qui ont colonisé le milieu urbain.

 

 

Les facteurs propices à leur développement

Parmi les facteurs propices au développement des pigeons dans nos villes, il existe notamment :

  • leur système reproductif bien développé,
  • l'abondance de nourriture et de nichoirs,
  • l'absence de prédateur,
  • mais aussi la présence de nourriciers humains.
Demi-masque de protection avec valve FFP3 anti-poussières/aérosols toxiques
Demi-masque de protection avec valve FFP3 anti-poussières/aérosols toxiques
Découvrir nos autres sites sur les nuisibles...
Depuis 2007, les meilleurs produits dans notre boutique ...
...et les annuaires des professionnels de la lutte contre les nuisibles...